Acquis de formation – Foire aux questions

Qu’est-ce qu’un « acquis de formation » ?

Un acquis de formation est une déclaration claire de ce que les étudiant-e-s doivent connaître et savoir faire à la fin d’un cours pour le réussir.

Pourquoi faut-il définir les acquis de formation des cours ?

La définition des acquis de formation des cours est une des mesures requises par la mise en œuvre de la politique européenne de l’enseignement supérieur dans le cadre de l’accréditation des programmes et des institutions.

L’EPFL a l’impératif besoin d’être accréditée par l’Organe d’accréditation et d’assurance qualité des hautes écoles suisses (OAQ) et elle tient à l’être par la Commission française des Titres d’Ingénieur (CTI), cette dernière lui assurant la reconnaissance des titres de ses diplômes au niveau européen. L’OAQ et la CTI exigent tous les deux que les cours soient rédigés en termes d’acquis de formation; ils déclarent: « Les acquis de formation doivent être affectés à chaque module. Ces acquis de formation doivent être disponibles publiquement et clairement compréhensibles par les étudiants et par les autres parties prenantes. Le contenu du curriculum, l’enseignement et l’évaluation devraient être cohérents avec les acquis de formation »… « Les descriptions des différents modules de formation doivent indiquer clairement les connaissances, les habiletés et les compétences que les étudiants sont censés acquérir, ainsi que les conditions préalables à leur réalisation ».

La définition des acquis de formation des cours fait également partie des exigences de la Conférence des recteurs des Universités Suisses (swissuniversities, anciennement CRUS) dans le cadre du développement de l’Espace européen de l’enseignement supérieur (« Processus de Bologne »).

Quels  » plus  » apportent les acquis de formation?

Les acquis de formation, par définition, décrivent ce dont les étudiant-e-s sont capables à la fin d’un cours.  Ils sont bien utiles pour tous les enseignant-e-s d’un programme pour connaître les acquis et les prérequis de leurs enseignements respectifs. Ils sont bien utiles pour les étudiant-e-s pour guider leur façon d’étudier la matière de manière à atteindre les acquis de formation visés ; ils peuvent également leur permettre de choisir les cours à option en meilleure connaissance de cause. Ils sont également très utiles aux étudiant-e-s en mobilité pour définir plus judicieusement leur programme de cours. Ils sont également potentiellement utiles pour des employeurs lors du recrutement.

Quels en sont les gains pédagogiques?

Alors que les cours sont traditionnellement décrits essentiellement en termes de contenus, les acquis de formation décrivent ce que les enseignant-e-s attendent des étudiant-e-s à l’évaluation. Les acquis de formation reflètent les critères avec lesquels les enseignant-e-s évaluent les étudiant-e-s.

Cette clarification va très certainement motiver une bonne partie des étudiant-e-s en donnant plus de signification à leur étude de la matière du cours. « Je m’investis car j’ai bien envie d’acquérir ces compétences « 

Cette clarification va également être utile aux étudiant-e-s pour orienter leur façon d’apprendre la matière du cours. Ils vont pouvoir le faire en relation plus directe avec ce qui sera attendu de leur part lors de l’examen. Cela peut également les aider à planifier et gérer leur apprentissage et leur investissement de manière appropriée.

Cette clarification va permettre aux enseignant-e-s de repenser leur façon d’organiser et de donner leur enseignement et d’évaluer les étudiant-e-s. Ils vont le faire dans l’optique de favoriser l’acquisition des compétences visées par les étudiant-e-s. (Qu’est-ce je leur dis et leur donne à faire pour qu’ils puissent atteindre cet acquis de formation ?)

Cette clarification peut contribuer à soutenir l’apprentissage : les analyses de John Hattie (2009) de ce qui est le plus efficace dans l’enseignement l’ont amené à conclure que l’utilisation de la rétroaction aux étudiant-e-s sur leurs travaux en explicitant le niveau d’atteinte des acquis de formation a des effets très forts positifs sur leurs apprentissages. Pousser les étudiant-e-s à utiliser les acquis de formation dans la planification, le suivi et l’évaluation de leur propre apprentissage (appelé « enseignement métacognitif ») donne également des effets très positifs sur l’apprentissage.

L’explicitation des acquis de formation est-elle une prise de risque?

Il n’est pas possible de décrire tous les effets d’un enseignement ni toutes les facettes des apprentissages : un enseignement peut générer une passion chez certains étudiant-e-s ; un enseignement peut faire découvrir une épistémologie disciplinaire qui va fortement impliquer un-e étudiant-e ; un-e étudiant-e va s’investir bien au-delà de ce qui est attendu car cet enseignement s’insère très bien dans son projet professionnel, voire même dans ses loisirs. De manière générale, des acquis potentiels liés à la personnalité, aux valeurs et aux comportements gagnent à ne pas être trop formalisés. Il vaut mieux que l’enseignant-e soit source d’inspiration des étudiant-e-s de par l’exemple qu’elle ou il en donne.

Combien d’acquis de formation faut-il définir pour chaque enseignement ?

Il convient de trouver un juste équilibre: une trop grande liste d’acquis de formation risque de représenter un carcan peu utile et de pousser les étudiant-e-s vers une perception contractuelle ; ce qui n’est absolument pas le but visé.
Le tour d’horizon des bonnes pratiques que nous avons pu faire sur la question dans un échantillon international d’institutions avancées en la matière converge vers une dizaine d’acquis de formation par enseignement (8 – 12).

Comment rédiger les acquis de formation?

Les acquis de formation décrivent ce dont les étudiant-e-s doivent être capables pour réussir l’examen en terme de connaissances, de capacité à les mobiliser pour résoudre des problèmes et d’attitudes attendues de tout bon scientifique, ingénieur ou architecte.

En règle générale, les résultats d’apprentissage sont rédigés comme suit : « À la fin de ce cours, les étudiant-e-s doivent être capables de… » (Définir, construire, concevoir, organiser, mettre en œuvre, etc.). Des listes de verbes des différents niveaux d’habiletés intellectuelles fréquemment attendues sont disponibles dans le livret des cours en ligne dans IS-Academia. Les acquis de formation doivent être courts et précis et rédigés dans un langage clair et univoque. Ils doivent décrire les actions des étudiant-e-s qui sont observables et évaluables par l’enseignant-e. Ils doivent refléter les critères d’évaluation que l’enseignant-e utilise pour noter ses étudiant-es.


NB : Pour une assistance plus détaillée, vous pouvez contacter un conseiller pédagogique de notre équipe.